Partagez | 
 

 Hey, c'est fleuri par ici Ϟ Pv ; Jay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ether

1ère année

avatar


Messages : 19
Activité : Présent(e)
© Crédit kit : Ether
Pépites : 37
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Hey, c'est fleuri par ici Ϟ Pv ; Jay.   Mar 22 Jan - 16:31



Le monde est pâle... feat jay perterson

Un deux trois quatre cinq six sept huit un deux trois quatre... [...] Je visualisais une chorégraphie dynamique directement dans ma tête en fermant les yeux. Je n'entendais que mon esprit et le son du vent souffler. Je m'étais assise sur un banc du jardin, le soleil inexistant dans ce petit coin d'ombre. Le premier qui pourrait croire que je dors je lui casse la mâchoire. Malgré que le temps ce soit rafraîchit depuis que nous sommes passés en hiver, il fait plus chaud ici qu'ailleurs. Malgré tout, une écharpe était quand même nécessaire pour celle que je suis. En pleine après-midi, sous l'ombre, les yeux fermés, j'étais là, assise sur un banc, entrain de faire je-ne-sais-quoi de votre point de vue. Après, à moins d'exercer la télépathie ce serait difficilement possible de savoir ce que je faisais. Le monde habituel dans les jardins n'était pas au rendez-vous, un après-midi paisible où l'on pouvait souffler. Franchement, c'est cool, bien que c'est un peu étrange qu'ils soient pas là, mais y'a des jours comme ça, des fois y'en a pas...

À part prolonger la chorégraphie, m'y entraîner, m'y entraîner, m'y entraîner et m'y entraîner, j'avais rien à faire. Mais comme aujourd'hui est un bon jour calme, je me disais qu'aller m'entraîner dans la salle de danse aurait pu être du gâchis, même si là-bas ils ont installés des radiateurs. Enfin, je vais avoir la tête d'une renfermée après ça moi. Je passe déjà les trois quarts de mon temps libre là-bas, un peu d'air frais ça me ferra pas de mal. Alors, je rouvrais les yeux, regardant le jardin fleuri. C'est sûr, toutes ces couleurs me donne encore plus envie de rester. Je retrouverais l'air climatisé plus tard, ça presse pas. Toujours dans mon coin d'ombre, mais plus sur le banc, je commençais à faire des trucs bizarres. Un pas à gauche, le pied droit qui vient buter la main gauche, hop un mouvement en arrière gracieux de la main et me voilà dans une pose des plus étranges. Ça tire, ça tire ; mes pauvres muscles. Cette pose, c'est une sorte d'échauffement. Mouais, bizarre je l'avoue, faut que je le change. Sinon, à part ça, je pouvais voir les nuages grisâtres. Ça fait mal aux yeux ces machins. C'est clair, c'tout clair, c'trop clair, c'est grand, c'est blanc. On aurait dit un cumulonimbus, celui-là. Mais je suis pas calé en nuage, c'est pas ce qui me passionne, de façon. Je sais même pas à quoi ça sert de connaître le nom des nuages. Boh, je trouverai bien quelqu'un qui le saura, un jour.

Bref, j'étais dans ma pose bizarre. Après quelques minutes encore à tenir dans celle-ci, je relâchai l'effort. Mon dos a souffert, bouh. Eeeeh, comment ça on se fiche de mon dos ? Nan mais .. ! Brefouille, j'allais m'attaquer au plus dur, la chorégraphie en elle-même. Gauche, droite, en arrière, un léger sourire par là, en diagonal et un trois cents soixante degrés ! Vous savez pas ce que j'ai fait, et je m'en fous, ce serait galère à expliquer. Et comme j'aime pas galérer, beh voilà, vous avez que les directions. Après tout, j'aurais pu simplement vous dire "puis je commençait à faire quelques pas simplets avant de finir rapidement". Quoi c'est mieux ? Meuh naan. Retournez voir le pigeon qui vient de tomber, là-bas ! Il a besoin d'aide ! Ou alors il est déjà mort, va savoir. Donc, si je reviens à mes fleurs, je marmonnais mes impressions sur le peu que je venais déjà de faire. C'était plutôt du style "moyen, peu rapide, peut mieux faire". C'est pas terrible, quoi. Et là, j'viens de me rendre compte que j'ai pas aborder le sujet principal, et que je vous ai fait trois paragraphes inutiles. Ahah, vous avez tout lu, na.

Après mon petit avis très moyen sur ce que je venais je faire, je me tournais vers les fleurs. Leurs couleurs étaient fades sans la puissance bienveillante du soleil, c'est tristounet. Comme la personne, là-bas ; plus loin. Avec ces cheveux roses. Ou peut-être qu'ils étaient plus rouge ? C'est comme les fleurs, ça pâlit, une couleur chaude qui devient une couleur froide. Ouais, c'est triste. Néanmoins, bien que j'ai vu plusieurs personnes avec des couleurs de cheveux insolites, roses, verts, bleus, violet, le fait qu'un garçon soit pratiquement entièrement rose, ça ça choc. C'est ... rose quoi. Non non, je sous-entends rien sur le rose et les hommes ! Non attend c'est louche que je dise ça. BREF. Je le regardais, assez étonnée et amusée, depuis tout à l'heure. Ça fait un peu stalker ... soit.
Qu' "advienne que pourra".
code par (c) eylika. image de © SAO Project.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Peterson

2ème année

avatar


Messages : 33
Activité : Absent(e)
© Crédit kit : Une amie.
Pépites : 80
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Hey, c'est fleuri par ici Ϟ Pv ; Jay.   Ven 25 Jan - 18:44


Hey, c'est fleuri par ici.

« Featuring Ether. »

Pour une journée d’hiver, le temps n’était pas si froid, bon je n’allais pas dire qu’il faisait chaud, mais presque hein. J’étais dans la salle des Cerebrum, la pièce où j’étais le plus souvent je crois. Je savais qu’ici, on ne viendrait pas m’embêter, et que je pourrais en apprendre un peu plus sur ce que je ne savais pas exactement, c’était toujours un mieux pour les cours, non ? Certes j’en savais déjà beaucoup, mais on n’en sait jamais assez, c’est bien connu. Un sourire s’installa sur mon visage, mais il disparut bien vite, je ne voulais pas qu’on me prenne pour un taré à rire tout seul, pour quoi je passerais auprès des autres après ? J’avais déjà assez peur de les affronter comme ça, alors si en plus ces gens riaient de moi, je crois que j’aurais été très mal dans ma peau, encore plus que d’habitude. Après avoir fini toutes les expériences que je tentais de faire pour ce que le proviseur m’avait demandé, je me permis de tout ranger après avoir tout noté sur une feuille de brouillon que je rangeai presque aussitôt dans la poche intérieur de ma veste, tout ça devait rester secret, c’était un ordre venant de Monsieur le proviseur, et je ne voulais pas m’attirer de problèmes en montrant ce papier à qui que ce soit ! Je rinça toute la verrerie, puis la laissa égoutter aux endroits fait spécialement pour ça. Je regardais ma table, puis souris, fier de mon travail, me disant que j’avançais de plus en plus dans mes recherches, et ça me rendait joyeux. Je ne l’étais que très rarement, alors autant en profiter, non ?

J’étais au deuxième étage, et j’avais une flemme atroce de descendre les escaliers, mais le temps me motiva soudainement. C’est vrai quoi, il faisait super bon, je n’allais pas gâcher cette après-midi à cause de flemmardise monumentale quand même, si ? Boh non, ça serait totalement illogique ! Par contre, je devais aller voir le proviseur pour lui donner la feuille, j’avais un peu peur de la perdre, vu comment j’étais.. Tête en l’air. Oui, c’était tout moi. Je ne pus m’empêcher de sourire à cette pensée, puis j’entrai dans les bureaux administratifs afin de faire transmettre la feuille à la personne concernée, ne voulant pas lui remettre en mains propres, ayant trop peur qu’il me demande encore autre chose à faire. Je n’en avais pas l’envie, pis j’avais beau ne pas avoir d’amis, ne parler à personne, je n’aimais pas garder les secrets, surtout des comme ceux-là, j’avais toujours l’impression comme si on me regardait comme un criminel qui avait une bombe entre les mains ou un truc du genre, je me demandais parfois pourquoi j’avais accepté de faire ça. Peut-être avais-je simplement peur de dire non ? C’était une chose que j’étais dans l’impossibilité de faire, refuser quelques choses à quiconque, parce qu’après peut-être que ces personnes allaient me voir autrement, comme par exemple le mec antisociale qui ne voulait même pas rendre service à qui que ce soit, et comme j’avais déjà une très mauvaise opinion de moi, je ne voulais pas empirer les choses.

Enfin soit. Je pris la direction des jardins, je marchais calmement, me sentant plus libre maintenant que je n’avais plus aucun papier « illégal » sur moi. J’ouvris la porte, et je frissonnai, c’est vrai qu’il faisait assez frisquet, mais pas au point de sortir une grosse doudoune non plus. Je me posa sur un banc, pas loin d’un par terre de fleurs, tentant de m’approprier le peu de rayons de soleil qui arrivaient à passer malgré les nuages épais présents dans le ciel, je ne pouvais m’empêcher de sourire en les sentant dans mon dos, bien qu’une petite brise soudaine venait me déranger, mettant le désordre dans mes cheveux roses. Un truc me dérangeait. Je sentais un regard sur moi. Dans mon dos. Je tourna la tête et je vis une fille, elle me regardait, et je me sentais très mal d’un coup, on me regardait, et je commençais à paniquer, bien que je ne laissais rien transparaître. Je la regardai une nouvelle fois et je lui souris, de façon assez polie et courtoise, afin de lui faire comprendre que j’ai vu qu’elle me regardait, et que désormais elle allait arrêter. J’espérais juste ne pas être tombé sur une fille excentrique, souhaitant tout sauf qu’elle se pointe devant moi pour me parler.

Codé par Darkjeely sur Ihatsu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryusei-rocket.jdrforum.com/
 

Hey, c'est fleuri par ici Ϟ Pv ; Jay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EPIC FAKE :: Chapitre III - Kyogi :: Extérieur :: Les Jardins-