Partagez | 
 

 T'es bizarre toi. [PV : Zed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xia Cheng

1ère année

avatar


Messages : 248
Activité : Présent(e)
© Crédit kit : Moi ~
Pépites : 335
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 18

MessageSujet: T'es bizarre toi. [PV : Zed]   Ven 11 Jan - 21:55

Les notes mènent vers les musiques que Xia écoute. Cliquez dessus !



« - 45, un gars de 27 ans, un féru de jeux vidéos. Brun. Un mètre soixante-dix. Yeux verts. Je l'impressionnais, je le dominais. Je n'étais pas une morte-vivante, mais une orcesse, brutale. Et ouais, je connaissais les jeux rétros moi aussi. World of Warcraft et autres conneries. Numéro 46, une fille timide comme le monde et ... »

Mince, je chuchotais en relisant mes notes, les gens qui se baladaient dans les jardins allaient m'entendre. Mais quelle potiche je suis. Mes conquêtes c'est pour moi. Pas pour des petites âmes innocentes qui allaient regarder des petites fleurs. En plus mon haut me serrait. Un haut rose fluo si décolleté que si on se penchait ne serait-ce qu'un peu sur moi on voyait mon nombril. J'avais aussi un jean. Slim. Noir. Et puis des chaussures à talons. Des talons de 10 cm, comme d'habitude. Des talons aiguilles. Des chaussures de luxe couvertes de strass. Et mes longs cheveux se promenant sur mes épaules nues. Je décidai de m'asseoir sur un banc histoire de regarder les gens passer. De toutes les couleurs ces gens, vraiment. Des bleus, des rouges, un noir. Tiens, je ne l'avais jamais vu lui. Un gars avec un sidecut c'est pas dans ma liste ça. Mais il m'a l'air solitaire. Un peu trop. C'est pas quel qu'un que je m'amuserais à aborder. Mais le risque fait partie de mes occupations. Si les gens sous mes draps seraient tous les mêmes, je m'ennuierai. A mourir.

Bon toi t'es cool. Tu veux que je te parle ? Enfin je sais pas mais moi je veux te parler. Ça fait une semaine que je suis là et toujours pas de numéro 76. Merde. Allez cambrure d'attaque. Approche à la fin. Ou je te saute sauvagement dessus. Je m'impatiente. Pff ... Me dites pas qu'il a déjà une copine, ou encore moins qu'il est fidèle. On est dans le show-biz ici. Tu couches avec moi ou je te pète la gueule. Mais qu'est-ce que je raconte ? C'est l'autre chtarbée du dimanche qui m'a changé le cerveau ? Soul, là. Bon je mets en place toujours le même plan, je parle ou je parle pas. C'est bête comme idée. Je sais que je parlerai toujours. Allez c'est reparti, les cheveux virevoltant dans le vent, un seul écouteur de walkman dans les oreilles. (Cette musique me rappelle Shine, je ne sais pas pourquoi ...) Je me lève, toujours cambrée et droite. Je regarde le gars. Son style m'impressionne. Mais à vue de nez, il m'a l'air assez normal. Je le scrute encore un petit coup de haut en bas.

« - Salut, moi c'est Xia, et toi ? »

J'attendais, impatiente, allez réponds. Je veux en savoir un tout petit peu plus sur toi.


Any music here

codage de Soul

_________________






Double Comptes:
 





Qu'est-ce que tu regardes Invité ? Voudrais-tu jouer avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed

4ème année

avatar


Messages : 102
Activité : Présent(e)
Pépites : 128
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: T'es bizarre toi. [PV : Zed]   Lun 14 Jan - 21:11


Il fut un temps où les femmes avaient le point levé, aujourd'hui, c'est plutôt la culotte baissée.

Un, deux, trois...
Trois coups, un sursaut. Un song, un cauchemar qui prend fin, ou presque...
Le jeune homme se tient sur son lit, immobile. Il reste ainsi durant un long moment, ne parvenant pas à trouver le sommeil. Il est quatre heures.
Quatre, cinq, six. Six coup. Il reste éveillé, la tête haute. Il ne rêve plus, mais le mal était déjà fait, la souffrance s'était logée dans son être, comme un parasite. Il ne bouge toujours pas. Il est sept heures.
Sept, huit, neuf coups. Il s'écroule, mais se relève, non sans difficultés. Il devait quitter son confort pour affronter les horreurs du monde de dehors. Il grimaçe.
Dix, onze, douze. Douze minutes, il se prépare dans ce laps de temps. Il se lave, peut être serait-il plus pur après. Il s'habille, en noir, comme toujours.
Treize, quatorze, quinze coups. Quinze, le nombre de bijoux qu'il porte aujourd'hui.
Seize, dix-sept, dix-huit. Il regarde l'heure. Huit heures et dix-huit minutes. Les coups ne s'arrêtent pas, mais il ne les compte plus... À quoi bon à présent ?
Huit heures vingt et une. Il est en retard. Il prend son sac, et sort.
Neuf heures vingt quatre. Il a raté son premier cours, il ne veut pas aller au second. Il décide par ailleurs d'aller se réfugier dans les jardins, seul. Oui, il n'y avait encore personne. C'est parfait. L'adolescent en profite pour se préparer une cigarette. Tabac, feuille, filtre, en bon connaisseur, il a tout ce qu'il faut. Il se hâte à la construction de son dangeureux poison.
Dans vingt-sept minutes, il sera dix heures, et peu à peu, le solitaire voit arriver des gens. Il soupire' il pouvait dire adieu à sa tranquilité.
Dix heures et trente secondes exactement. Il la voit. Une fille l'observe, il l'a remarqué. Il l'ignore, mais elle approche. Elle tentait sûrement de l'aguicher, avec ses airs de top model, mais le garçon n'en a que faire. Il écoute les oiseaux chanter, jusqu'à ce que se son mélodieux sit romput.

"Salut, moi c'est Xia, et toi ?

Il daigne lever les yeux. Le décolté rose de l'autre le dégoûtait. Son jean, qui devait sûrement faire deux taille de moins qu'elle, et ses horribles talons ammenaient le gars à penser qu'il avait affaire tout simplement à une prostituée, ni plus ni moins. Il soupire, une nouvelle fois, et comme tout à l'heure, se fabrique une clope.

«Pff...»

Fit-il, d'un air dépité. Elle n'en vaut pas la peine. Il porte à ses lèvres le poison, pour ensuite l'allumer.

«Si tu veux baiser, vas voir ailleurs... Bitch.»

Dit-il, avec son fort accent américain. C'était un miracle que le jeune homme adresse la parole à quelqu'un. Pourquoi avait-il fallut que ce soit une personne comme cela ?
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xia Cheng

1ère année

avatar


Messages : 248
Activité : Présent(e)
© Crédit kit : Moi ~
Pépites : 335
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 18

MessageSujet: Re: T'es bizarre toi. [PV : Zed]   Sam 19 Jan - 8:10

Les notes mènent vers les musiques que Xia écoute. Cliquez dessus !



« - Si tu veux baiser, vas voir ailleurs... Bitch. »

Je sentais la colère monter en moi, elle commençait à emprisonner chacune mes cellules jusqu'à la plus petite. Je sentais comme des fourmis dans mon coeur. Je pensai un instant à ce que je pourrai faire pour ne pas paraître si stupide. Et d'ailleurs, pourquoi est-ce que je faisais ça ? Ces aventures ? Mais quelle utilité avaient-elles ? Je veux devenir avocate, pas prostituée. Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Ai-je enfin ouvert les yeux sur le monde ? J'étais ridicule, en train de me refermer sur moi-même. Si seulement je pouvais me débarbouiller le visage et changer de vêtements. Je pris mon visage dans mes mains. Une horrible migraine m'avait attaquée. Je me faisais honte.

Je fis rapidement l'inventaire de mon sac, seule chose que j'avais sur moi. Ma trousse, mon agenda, un cahier de brouillon, un bloc-notes, mon smartphone, ma trousse de maquillage, des livres, des cahiers, un paquet de biscuits à la figue, un casque de walkman, mes vêtements de sport, un jean de rechange, une bouteille d'eau citronnée, un magazine people, une photo de mes parents plastifiée ... Attendez, ais-je bien dit vêtements de sport et jean de rechange ? Mais ce serait stupide de me changer comme ça, en public. Je me grattai frénétiquement l'arrière du crâne. Je n'ai rien à perdre, si je ne me décide pas à changer aujourd'hui, je n'arriverai pas à faire carrière dans le droit. Vous imaginez ? Sur mon diplôme, si les professeurs écrivent « N'a pas eu son diplôme pour risque de réouverture de maisons closes. » ? Pourquoi est-ce que je me pose tant de questions ? C'est la première fois que ça m'arrive. Je n'ai jamais été si tourmentée.

En m'éloignant par grands pas de mon interlocuteur, je m'assis sur le banc d'en face, telle une luciole pressée de se reposer après avoir remplacé les étoiles toute la nuit. J'ouvrai mon sac avec violence pour en sortir un jean coupé droit "effet délavé". Je jetai mes chaussures à semelle rouge hors de prix par un mouvement brusque du pied, je me levai et je sentis la fraîcheur des pavés sous mes pieds. Liberté. Je sentais la liberté comme je ne l'avais jamais sentie. Je fermai les yeux un instant, histoire de penser, de m'évader de ce monde d'apparences. J'aimerais tant être simple, ne pas être dans le show-biz. Dans cette machine infernale. J'enfilai mon jean par dessus celui que j'avais déjà. Il passa facilement, car lui était à ma taille, pas comme celui que je portais, qui était du 32 alors que je fais du 36. Folie. Je remplaçai mes chaussures à 170000 yens pour des tennis, toutes simples, que j'utilisais pour le sport, à même pas 3600 yens. Je retenais tous les prix. C'était une vraie maladie. Je pris la veste de mon survêtement de sport et la fermai. Mais la haine était encore en moi. J'arrachai la plaquette avec la marque de mon sac pour l'envoyer voler dans un buisson, non loin de mes ex-chaussures. Et la tristesse me reprit. Engrenage de la mort. Je me frottais frénétiquement les yeux avec des poings serrés à m'en faire saigner les paumes avec mes faux ongles. Plus une poussière de maquillage n'était apparente. Mes faux cils mourraient sous mon talon.

Tenue de Xia:
 

Migraine. J'avais envie de pleurer. Mon maquillage va couler ! Mon cerveau avait ce mécanisme. Qui était là encore et encore alors que je n'avais plus rien sur la figure. J'étais désemparée. Je m'écrasai violemment sur le sol. Mes genoux souffraient. Aucune importance. En relevant ma minable face vers l'inconnu qui attendait je dis :

« - On peut parler maintenant ? »


Any music here

codage de Soul

_________________






Double Comptes:
 





Qu'est-ce que tu regardes Invité ? Voudrais-tu jouer avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed

4ème année

avatar


Messages : 102
Activité : Présent(e)
Pépites : 128
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: T'es bizarre toi. [PV : Zed]   Sam 26 Jan - 21:12


il fut un temps où les femmes avaient le poing levé, aujourd'hui, c'est plutôt la culotte baissée.

31, 32, 33...

La jeune fille s'en va. Il est plutôt content. Il continue à fumer sa cigarette, mais il ne peut s'empêcher de l'observer. Pourquoi était-elle partie ainsi ? Il pensait que ce n'était qu'une lâche qui n'assumait pas ses actes. Le jeune homme, très perspicace, avait comprit que l'autre avait déjà du s'envoyer en l'air avec la moitié de l'académie, et ça le dégoûtait... Quoiqu'il n'avait pas à parler lui, bien qu'il n'ai eu aucune aventure ici -compte tenu du fait qu'il n'était ici depuis quelques jours seulement- des histoires, il en avait eu, et beaucoup, mais il n'était pas comme un gigolo lui au moins...

Il avait fini sa clope, qu'il jetai par terre, on avait pas le droit ? Tant pis, à vrai dire, il n'en avait rien à faire, et continuait de regarder la pseudo prostituée. Bizarre... Il n'aurait jamais pensé cela d'une personne, mais il la trouvait bizarre. Elle avait sûrement pété un câble. Les chaussures, elles volaient pour retomber au sol. 34... 35... 36...
Cela lui rappelait un vieux souvenir, lorsqu'il n'avait que douze ans, dans une salle de classe, des camarades l'avaient attaché à une chaise, et l'avait déshabillé. Le t-shirt, le jean, ils gisaient au sol. Les chaussures, qu'ils lui avaient retirées, avaient étaient balancées au sol. Ils avaient pris une lame, et avaient inscrits "looser" sur son bras. Le jeune garçon regardait en effet son bras, la cicatrice était toujours présente. Il la cacha avec son sweet.

Apeine avait-il eu le temps de se remémorer ce souvenir, que la fille s'était entièrement changé, la mine défigurée, on aurait dit une folle. Elle s'écrasa au sol, totalement effondrée, en le regardant. Elle faisait peine à voir... Au final, elle se relevait, Zachary haussa un sourcil.

« - On peut parler maintenant ? »

Là, le jeune homme eut envie de rire. Ce qu'il fit. Un léger ricanement sortit de ses lèvres. Quoi ? Qu'est-ce qu'elle voulait. Il croisa les bras, signe de renfermement. Pourquoi avoir une conversation avec elle ? Quel en serait le but ? Mais le punk était d'humeur joueuse aujourd'hui, enfin, il l'étais depuis quelques instants, en voyant ce véritable phénomène.

«Hum, ça dépend. Parler de quoi ? Pourquoi venir me voir moi ? J'ai quoi ?!»

Il fut légèrement agressif lorsqu'il parlait. Il n'avait pas l'habitude de parler de manière calme, et même lorsqu'il le voulait, ça ne fonctionnait pas. Il n'avait décidément pas l'habitude d'être sympa. Il l'avait trop été dans le passé, et voilà ce qu'il était devenu. Il avait faillit mourir, et encore maintenant, il espérait perdre la vie, pourquoi donc n'arrivait-il pas à crever, comme il l'avait tout simplement toujours voulu ? Il soupirait... Levant les yeux vers le ciel...
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xia Cheng

1ère année

avatar


Messages : 248
Activité : Présent(e)
© Crédit kit : Moi ~
Pépites : 335
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 18

MessageSujet: Re: T'es bizarre toi. [PV : Zed]   Sam 9 Fév - 15:54

Les notes mènent vers les musiques que Xia écoute. Cliquez dessus !


Il rigole maintenant. Je m'en fiche complètement. En fait non, pas vraiment. Comment j'ai bien pu perdre tant de choses en si peu de temps ? Et anxieuse, je me mets à ronger les faux-ongles de ma main droite salie par le goudron. Ils tombent un à un lentement sur le sol. Je ne comprends rien, je ne comprends plus. Je suis folle. Carrément folle. Qu'est-ce que tu fais ? Et ces voix dans ma tête. Putain, ces voix. Qui me détruisent mais me rendent forte à la fois. Je vais lutter contre ces voix. Je le dois. Je n'ai besoin d'aucune aide et encore moins de mon propre soutien. Je me détruis et perds ma réputation bêtement. Oh, je rattraperai ça vite. Un ou deux profs dans mon lit, et je serai à nouveau meilleure élève de Kyogi. L'individu croise les bras, il me regarde de haut comme si je ne valais pas la peine de lui parler. Je dois me relever. Je pose ma main à nu sur le sol, m'appuie et une fois relevée, je vais en boitant vers le banc, nonchalante et faible comme jamais. Je m'écrase, dépitée et sans aucune possibilité de réaction. Je suis comme ... Comme droguée. Je sentais que mes pupilles étaient dilatées, je ne sais pas pourquoi, mais je savais. Au fond de moi restait une poussière de force. Ma tête cogne et siffle. L'inconnu parle.

« - Hum, ça dépend. Parler de quoi ? Pourquoi venir me voir moi ? J'ai quoi ?! »

Le gars leva les yeux au ciel. Il était pensif. Légèrement triste je dirais. Mélancolique. Non, en fait je ne sais pas. Je ne sais plus rien. Il reste encore de l'insolence en moi. Je voyais bien qu'il voulait faire de moi son pantin. Il ne réussira pas, même si je suis la plus faible du monde. J'ai cette rage. Je l'ai. Il n'avait rien de spécial le garçon, a part un look punk. Et encore, c'est assez à la mode. C'est une personne sur laquelle je n'insisterai pas trop. A part si il cherche des noises. Ce que je n'espère pas pour lui. J'ai envie de m'enfuir mais je ne le ferai pas. J'ai dit que j'étais forte. Merde à la fin.

« - Oh, je vous trouve intéressant. En fait non, pas trop. J'avais en fait, juste l'impression que vous n'étiez pas un "looser" comme les autres. »

Instinctivement, j'avais regardé son avant-bras. Je ne sais pas pourquoi. Ah, si. Il avait une cicatrice sur laquelle j'ai cru lire "LOOSER". Mais ce ne sont que des impressions. Pas forcément fausses en tout cas. C'est ce que j'espère. Ma tête cogne. Une, deux personnes passent. Rapidement. Le temps tourne trop vite à mon goût. Je me lève, ne sachant pas ce que je fais. Je viens me planter devant le gars pour la énième fois. Il doit sûrement me prendre pour une folle, mais qu'importe. J'ai beau être grande, je ne l’impressionne pas. Cette fois-ci, c'est moi qui vois le haut de son crâne. J'ai beau avoir les pieds à plat, je reste monstrueusement grande.

« - Vous haïssez les gens, non ? J'ai beau ne vous avoir rien fait, vous riez. Oh, et qu'importe. Je m'en fiche. Une dernière question me gêne. Votre métier ? Ne répondez pas si vous ne voulez pas, je ne vous oblige pas. Je sais parfaitement que la parole est d'argent mais que le silence est d'or. »


Any music here

codage de Soul

_________________






Double Comptes:
 





Qu'est-ce que tu regardes Invité ? Voudrais-tu jouer avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T'es bizarre toi. [PV : Zed]   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'es bizarre toi. [PV : Zed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alerte mail truc bizarre !
» Soldes sur Le bazar du bizarre
» JOJO'S BIZARRE ADVENTURE - Jotaro Kujo - (RAH 459)
» JOJO'S BIZARRE ADVENTURE - Giorno GIOVANNA - (RAH 540)
» JOJO'S BIZARRE ADVENTURE - Rohan Kishibe - Vers 2 "Louvre" - (RAH 567)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EPIC FAKE :: Chapitre III - Kyogi :: Extérieur :: Les Jardins-